Seuls-ensemble

Séminaire de psychanalyse
le 18 juin 2021 à partir de 20H
animé par Albert Nguyên (AME de l’EPFCL)

La pandémie a provoqué en mars 2020 la suspension du Séminaire « Savoir de l’impossible et pouvoir des mots ». Au-delà du Séminaire elle nous a empêchés de nous rencontrer et de poursuivre la réflexion commune engagée. Chacun(e) s’est retrouvé seul(e) et quelque peu désemparé(e). Notre société ne manquant pas de ressources technologiques, une mode s’est installée, qui nous propose de consentir à devenir des

« Zoombies ». Expérience faite, une certaine urgence de reprise de nos activités en présence s’est dessinée, d’où cette séance du Séminaire.

 

   L’expérience de la cure analytique permet au sujet de mettre au jour une solitude. Que veut dire cette solitude : je propose d’y lire l’envers de ce que la croyance fait miroiter : passer par la solitude est la condition du lien social, tel que le discours analytique le dégage. La solitude n’est pas la mort, elle est au contraire la possibilité d’une vie choisie. Aucune raison donc de redouter cette solitude que la chute de l’Autre fait apparaître, bien au contraire, c’est à y consentir et mieux y prendre appui qu’une limite à la jouissance délétère qui fait souffrir est possible. Nul doute que ce que le sujet peut faire de l’irréductible du symptôme doit aussi être pris en compte : écriture, il conditionne la lecture et l’interprétation. A partir de cette solitude, le chemin de l’ensemble est ouvert, à chacun(e) de le prendre s’il veut ce qu’il/elle désire. Pas sans se rappeler que la théorie des ensembles a pour propriété de compter parmi ses éléments l’ensemble vide. Donc seuls, mais ensemble, il s’agit de tenir la corde des deux côtés, des deux mains.

 

Albert Nguyên

Le séminaire aura lieu le 18 juin à 20 heures à l'Espace Beaulieu au 145 Rue de Saint-Genès 33000 BORDEAUX

  

P.A.F. 12 Euros.